Lundi 15 Octobre 2018

Plan du site: Le Roman de la Rose / Le Testament, de Jean de Meun
Titre:      Le Roman de la Rose / Le Testament, de Jean de Meun
Catégorie:      Bibliothèque virtuelle
LivreID:      1353
Auteurs:      Guillaume de Lorris et Jean de Meun
ISBN-10(13):      gen1353
Editeur:      Atelier parisien
Date de publication:      1353
Edition:      Genève, Bibliothèque de Genève, Ms. fr. 178
Number of pages:      191
Langue:      Français
Prix:        
Evaluation:      0 
Image:      cover
Livre électronique:      Aller à la page du livre
Description:     
  • Le Roman de la Rose, de Guillaume de Lorris et Jean de Meun
  • Le Testament, de Jean de Meun
Origine: Atelier parisien (voir à Décoration)
Période: La copie a été achevée en 1353 (f. 190v)
Ancienne Cote: Ancienne cote de vente de la collection Petau : « 93 »
Support: Vélin
Volume: (I-II) gardes ant. + 191 folios (foliotés de 1 à 191)
Format: 290 x 210 mm
Numérotation des pages: Foliotation moderne au crayon gris
Composition des cahiers: Cahier type : quaternion. 24 cahiers de huit feuillets. Le dernier folio du dernier cahier est collé sur le plat. Réclames.
Etat: Bon
Mise en page: Justification : 190/195 x 135/140 mm (60/63 mmm / colonne) - 36 lignes par pages - Réglure à l’encre noire
Type d'écritures et copistes:
  • Littera gothica textualis
  • Girard de Beaulieu (voir au bas du f. 160v  : « Girars de Biaulieu m’escript », et voir au f. 190v)


Décoration:
  • Ce manuscrit a été peint dans un atelier parisien, celui qui a décoré un autre exemplaire du Roman de la Rose daté de 1352 (Paris, BnF Ms. fr. 1565), une Bible historiale datée de 1355, provenant de la librairie de Bourgogne, aujourd’hui conservée à la Bibliothèque royale de Bruxelles (Ms. 9634-35) et enfin une Bible moralisée commandée par Jean le Bon avant son accession au trône ainsi que l’a démontré François Avril dans son étude sur « Un chef–d’œuvre de l’enluminure sous le règne de Jean le Bon: la Bible moralisée, manuscrit fr. 167 de la Bibliothèque nationale de Paris » où il reconnaît dans la main de l’artiste "L" du Ms. fr. 167 celle qui a décoré le Roman de la Rose genevois.
  • Antennes composées de feuilles de vignes enluminées
  • Lettres champiées
  • Lettres fleuries
Ajouts: Sur le plat intérieur de la couverture, devises en majuscule : « Puis que de vous » et « A.S.A. Qui Fortune a ».
Reliure: Reliure parisienne en maroquin vert avec entrelacs dorés, attribuée à l'atelier parisien d'Etienne Roffet, dit le Faucheux, relieur de François Ier (1530).
Sommaire:

1. f. 1r-160v Guillaume de Lorris: et Jean de Meun: Le Roman de la Rose Le texte de Guillaume de Lorris s'achève au f. 31v, celui de Jean de Meun reprend immédiatement et prend fin au f. 160v.

  • (f. 1r) incipit :
    Maintes gens dient que en songes
    N'a se fables non et mençonges
    Mais l'en puet tiex songes songier
    Qui ne sont mie mençongier,
    Ainz sont apres bien apparant
  • (f. 160v) explicit : >Explicit li roumans de la Rose
    Ou l'art d'amours est toute enclose
    Nature rit si com me semble
    Quant hic et hec joingnent ensemble.
    <
    Girart de Biaulieu m’escript

Décoration :

  • Un frontispice composé de quatre compartiments quadrilobés, qui représente un clerc (l'auteur ?) dans différentes tâches: il rêve, couché; il s’habille; il est dans un verger; il entre dans une ville (f. 1r).
  • Iconographie des 40 vignettes historiées :
    f. 2r  : Allégorie de la haine ;
    f. 2v : allégorie de la vilenie et de la convoitise ;
    f. 3r  : allégorie de l’avarice et de l’envie ;
    f. 3v  : allégorie de la tristesse ;
    f. 4r  : allégorie de la vieillesse ;
    f. 4v  : allégorie de la papelardise ;
    f. 5r  : allégorie de la pauvreté ;
    f. 7r  : danse de Déduit et de ses amis ;
    f. 12v  : la fontaine de Narcisse ;
    f. 14r  : Amour décochant une flèche à l’amant ;
    f. 16r  : soumission de l’amant: à Amour ;
    f. 16v  : Amour fermant le cœur de l’amant à clé ;
    f. 23r  : Danger réprimandant l’amant ;
    f. 27r  : Vénus parlant à Bel Accueil ;
    f. 28v  : Honte et Peur réveillant et réprimandant Danger ;
    f. 29v  : Jalousie faisant construire un château pour y enfermer Bel Accueil ;
    f. 31v  : portrait de l’auteur Jean de Meun ;
    f. 38r  : allégorie de la Fortune ;
    f. 44r  : Virginius levant l’épée sur sa fille Virginie ;
    f. 47v  : allégorie de la Fortune ;
    f. 48r  : Néron faisant tuer Sénèque dans son bain ;
    f. 50v  : Phanie interprétant le songe de Crésus ;
    f. 51v  : Charles tuant Manfred ;
    f. 65v  : le suicide de Lucrèce ;
    f. 70v  : le mari jaloux maltraitant sa femme ;
    f. 75v  : l’amant rencontrant Richesse et son ami à la fontaine ;
    f. 82r  : Faux semblant au service d’Amour ;
    f. 93r  : Faux semblant confessant Malebouche ;
    f. 94v  : la Vieille donnant une couronne de fleur à Bel Accueil ;
    f. 109v  : la Vieille et l’amant ;
    f. 110v  : l’amant et Bel Accueil ;
    f. 114r  : la bataille entre les gardiens du château et l’armée d’Amour ;
    f. 118v  : Nature assurant la perpétuation des espèces ;
    f. 143r  : Genius confessant Nature ;
    f. 143v  : Genius prêchant ;
    f. 152v  : Vénus tirant une flèche enflammée sur le château ;
    f. 155v  : Pygmalion embrassant sa statue transformée en femme ;
    f. 156v  : Bel Accueil délivré par l’amant, le château incendié.
    Toutes les miniatures ont un cadre quadrilobé à bordure tricolore (bleu, blanc, rouge)